salon_cheval Ce week-end, deux salons se clôturaient au parc-expo de la porte de Versailles : le salon du cheval et le salon du nautisme.

Je suis donc allé vendredi pour la première fois, au salon du cheval en compagnie de mon père. Le premier hall met tout de suite dans l'ambiance : il s'agit de celui dédié à l'univers western. Ainsi donc, au milieu des camelots qui vendent des tee-shirts imprimés, des 'tiags ou de véritables attrape-rêves indiens made in china, quelques cavaliers s'exercent au dressage de quarter-horses et de paint-horses dans la carrière. Tout près, des éleveurs négocient et remplissent le planning de saillies de leur étalon pour l'année prochaine. Un peu plus loin, tournent en rond des Haflingers montés par les élèves d'une école d'acrobatie équestres ; tandis qu'à côté, l'on assiste à une course de poneys. Le tout bien entendu avec des cowboys qui se promènent tout autour de vous, parfaitement intégrés dans le paysage. Que voici un monde bien étrange...
À l'étage, j'ai la joie de découvrir plusieurs autres races de chevaux et d'en apprendre un peu plus sur elles. Notamment sur l'étonnant cheval islandais qui, au lieu de pratiquer les trois allures "standards" du cheval (pas, trot et galop) en possède deux supplémentaires : l'amble et le tölt qui sont assez déconcertantes. Ici se côtoient allègrement les toy horses (60cm au garot) et les grands Selles (quasiment 2m au garot).
Les autres halls sont plus décevants, l'un est essentiellement orienté vers le matériel équestre, en passant de la sellerie au prêt-à-porter, et de la librairie à d'autres échoppes dont aujourd'hui encore le rapport avec l'équitation m'échappe ; l'autre hall est entièrement rempli de boxs où se trouvent de coûteux chevaux arabes qu'il est bien difficile de distinguer, car dissimulés derrière leurs tentures de velours...

salon_nautique Dimanche, au salon nautique la foule était au rendez-vous, week-end oblige. La visite commence par le hall des bateaux à moteur où les deux frères ennemis de vendée ,— Jeanneau et Bénéteau pour ne pas les nommer — se font face chacun au milieu de leurs énormes stands qui draînent les foules.
Le hall deux est dédié aux équipements, assurances, et produits dérivés. Rien de bien intéressant si ce n'est la présence de Philip PLISSON en séance de dédicace et de... Antoine...
Le plus grand des halls, magnifique, est dédié au monde de la voile. Il faut bien cette hauteur sous plafond pour que les mats puissent se dresser sans problème. Nous avons ainsi l'opportunité de visiter (avec ou sans rendez-vous selon les cas) de luxueux monocoques (Wauquiez, OVNI Alubat, Pageot...) ainsi que les splendides catamarans de croisière de chez Lagoon rappelant à notre souvenir les merveilleux quinze jours de croisière autour de la Corse en 2001. Au village de la glisse, j'échappe de peu à la douche lorsqu'un adepte du mono-ski nautique retombe dans le plan d'eau artificiel avec force gerbes d'eau aspergeant les moquettes ; tout le monde n'a pas eu cette chance...

Profitant de ce week-end à Paris, nous avons pu admirer les Champs by night illuminés de leurs décorations de Noël, dîner chez Julien dans un décor d'exception typiquement Art nouveau, se promener un peu et visiter l'opéra Garnier et son décor à couper le souffle.