manucure Ce samedi était organisée la grande séance de manucure bisanuelle pour les quelques quatre-vingt brebis et moutons de la Douce Vie. Tous d'abord, laborieusement parquées par groupes dans les bergeries, les donzelles laineuses étaient priées de suivre la file vers l'attraction du moment. En effet, au cours des séances précédentes, les brebis avaient l'habitude d'être tenues fermement assises sur le sol afin de procéder à la manucure ; méthode fatigante nécessitant l'intervention d'une personne maintenant l'animal au sol tout au long de l'opération. Mais cette fois-ci, point de lombalgies ni de brebis agitées, puisque c'était l'inauguration de la machine-à-retourner-le-mouton !

En quoi consiste cette merveilleuse invention ? L'animal pénètre dans une sorte de conduit grillagé, quand une herse tombe à l'arrière empêchant ainsi toute retraite. Ensuite, une série de leviers permettent de replier sur le poitrail deux pièces qui soulèvent l'animal du sol. Enfin, un dernier levier permet d'effectuer une rotation à 120° du dispositif, la brebis se retrouvant ainsi les quatres fers en l'air, solidement et confortablement maintenue et toute disposée à subir la séance de toilettage.

Au programme, administration de médicaments, coupe des ongles trop longs et piercing pour les plus jeunes. Hé oui ! Les petites fraîchement nées cet hiver recevaient leur première boucle d'oreille identitaire — cette année, la mode était au bleu et à l'orange — que j'avais pour mission de poser à l'aide d'un dispositif somme toute moins barbare que je l'imaginais.

Ainsi parées et manucurées, ces demoiselles étaient relâchées, prêtes à batifoler dans les prés pour l'hiver.