palais royal La vie coule paisiblement pour Armelle, une simple orthophoniste mariée au frère cadet de l'héritier du royaume. Mais un beau matin, par le jeu des successions princières, la voilà propulsée au rang de souveraine de son pays.
Complètement inexpérimentée, elle endosse son rôle de potiche et enchaîne les bourdes protocolaires.
Le jour où elle découvre que son mari Arnaud la trompe, Armelle se réveille et décide de mettre son grain de sel dans les rouages princiers, au grand dam de sa belle-mère, la reine Eugénia.

Clairement inspirée par la destinée de Lady Di, Valérie LERMERCIER s'éclate dans son rôle de princesse des cœurs manipulatrice qui, méprisée par sa belle-famille, décide de lui en faire baver un peu. Lambert WILSON est sa place dans le rôle d'un prince adepte de la décadence jet-set et Catherine DENEUVE est totalement convaincante dans la peau de la reine-mère rigide soucieuse de l'image de sa famille royale.
Le film regorge de gags et de tirades cultes (typiquement LEMERCIER), comme dans « Le derrière », et dresse un portrait un peu acide du quotidien, dans l'envers du décor des cours royales.

À mon avis, la comédie culte de cette fin d'année.