Combien Un quadra esseulé propose à une prostituée 100.000 € par mois pour qu'elle devienne sa femme, jusqu'à ce que ses gains récents du LOTO soient épuisés.

Le thème de départ semble prometteur et les premières scènes du film confortent ce sentiment : Monica BELLUCI est éblouissante, Bernard CAMPAN a un jeu très juste et les plans sont très intéressants.

Hélas ! Après 20 minutes déjà, le soufflé commence à retomber. Le récit devient décousu et certaines scènes deviennent comme hallucinées ou oniriques. Les passages sensés être profonds sont dignes des meilleures parodies cinématographiques des Inconnus et donnent envie de rire. Le film se noie, le spectateur a définitivement lâché les amarres. Même la fin, sensée cloturer magistralement l'ensemble, ne renfloue rien.
Pour moi, le constat est sans appel : ce film est complètement râté ou alors... c'est que je n'ai rien compris au film.

J'aurais largement préféré assister comme prévu à l'avant-première de « La boîte noire », au lieu d'être obligé de me rabattre, faute de places disponibles, sur ce navet.