Mardi 20 septembre

Retour à Montréal
Gaspésie Ce matin nous traversons la Gaspésie du sud au nord pour rejoindre les rives du Saint-Laurent. Le soleil est au rendez-vous et illumine les forêts qui commencent à arborer les couleurs : les jaunes, orangés, rouges et pourpres apparaissent franchement sur les feuillages.
Alors que nous approchons du fleuve en direction de Rimouski, le temps change du tout au tout : le ciel se couvre progressivement et bientôt une pluie importante se met à tomber. Cela tombe mal car nous comptions visiter quelques unes des villes qui bordent la rive sud du Saint-Laurent en direction de Québec. En désespoir de cause, nous poursuivons notre route en amont à la recherche du beau temps. Mais plus les minutes puis les heures passent, plus le temps est mauvais. La pluie se fait violente à tel point que nous sommes contraints de nous arrêter à plusieurs reprises tant la visibilité est diminuée.
La pluie ne cesse qu'au coucher du soleil alors que nous approchons de Montréal. Nous décidons de profiter de cette soirée sans pluie pour nous promener dans le centre-ville, sur Sainte-Catherine Est et dîner dans un restaurant sympa du Village.

Mercredi 21 septembre

Le Mont Tremblant
canoeTôt ce matin, nous prenons la direction du parc national du Mont-Tremblant, au nord de Montréal. Le parc, gigantesque, est divisé en plusieurs secteurs dont celui du Nord, où a été construite une station de ski dont l'allure fait immédiatement penser à Disneyland ! ;-) Pour notre part, nous choisissons le secteur de La Diable car nous y avons repéré une base de loisirs. En fait de parc, il s'agit d'une grande réserve fort prisée en été où les citadins viennent camper, faire des randonnées et s'amuser en pleine nature mais avec tout le confort !
Nous louons un canoë au lac Chat pour descendre pendant quatre bonnes heures le cours sinueux de la Diable. La descente s'effectue paisiblement au milieu de la forêt, en silence, si ce n'est quelques terribles rapides de niveau I ;-). Quelques volatils appeurés s'enfuient à notre approche, mais toujours point d'ours, d'orignaux ou toute autre créature sauvage à l'horizon (à moins qu'elles ne se soient enfuies également à notre approche !). Le soleil est radieux et nous en profitons pour pique-niquer sur un banc de sable bien sec.
feuilles Nous passons le reste de l'après-midi dans le parc à marcher en forêt en amont de la Diable, pour admirer quelques belles chutes et rapides. Ici aussi, les couleurs apparaissent franchement et enflamment les frondaisons.
Alors que nous désespérons de rencontrer la moindre bestiole, c'est finalement tout à fait par hasard que nous découvrons une biche et son faon broutant tranquillement dans le camping déserté. Ils ne sont pas farouches et se laissent approcher de très près tout en gardant un œil sur nos mouvements. Il semble que ce soit des cerfs de Virginie si j'en crois mes récents cours de faune Canadienne à Saint-Félicien ;-).

Jeudi 22 septembre

La cabane à sucre
Alors que nous rentrons sur Montréal, nous croisons en chemin une cabane à sucre où nous décidons d'aller prendre le petit-déjeuner. Manque de chance, nous arrivons en même temps qu'un gros groupe de retraités Allemands venus déguster, eux, un plat de lard accompagnés de bines (haricots) au rythme joyeux d'un violoniste country au meilleur de sa forme...
L'extase ! ;-)

Magasinage à Montréal
Arrivés à Montréal, nous empruntons le métro pour nous rendre en centre-ville pour approfondir la visite et magasiner. La principale artère commerçante est la rue Sainte-Catherine sur environ 3,5 km, que nous parcourons de long en large pendant une bonne partie de la journée. Nous nous égarons volontiers de temps à autres dans les quartiers adjacents (quartier Chinois, ...). Nous découvrons le système souterrain de galleries qui relie les immeubles et magasins entre eux tout en évitant de sortir à l'extérieur (bien pratique en hiver !). Nous en profitons pour goûter à l'effroyable poutine (plat (?) typiquement Québécois)....
En soirée, nous nous en allons à la découverte de la rue Saint-Denis où nous en profitons pour prendre un verre.
Quelle chance, ce soir, il y a un concert en plein air sur Ste-Catherine où jouent les Respectables dans le cadre de la journée "En ville sans ma voiture".
En fin de soirée nous en profitons pour aller au cinéma voir « C.R.A.Z.Y. » (cf. billet), une production locale qui a fait un carton au Québec cet été.

Vendredi 23 septembre

Dernier tour en ville
Derniers achats chez Simon's, Caban... Puis, histoire de dire au revoir à toute la ville, nous profitons du soleil couchant pour monter prendre un verre sur la terrasse du 737. Il s'agit d'un club/restaurant situé aux derniers étages de l'immeuble de la Banque Royale du Canada, et dont les quatre énormes terrasses dominent l'ensemble de la ville. C'est un des points de vue les plus hauts de la ville. D'ici, le Mont-Royal se détache nettement et s'illumine des derniers rayons. C'est splendide.

Samedi 24 septembre

Au revoir !
Ça y est ! C'est l'heure ! Il y a une file monstre à l'embarquement et nous embarquons au dernier appel. Il est 15H00, dans sept heures nous serons à Paris... pour l'aube !

Voici donc la fin d'un séjour riche en paysages et en découvertes. Mis à part deux jours de très mauvais temps, nous avons été gâtés par la météo : les températures étaient supérieures aux normales saisonnières. Bien sûr, nous avons dû, à cause d'un calendrier serré, faire l'impasse sur certains coins adorables. Mais nous reviendrons !
Pour finir, ce que j'en retiens principalement, c'est l'accueil et l'ouverture des gens, incomparable à ce que l'on pourrait trouver en France. J'imagine tout à fait leur déconvenue lorsqu'ils débarquent à Paris... Nous avons certainement beaucoup à gagner à apprendre d'eux et à mieux apprendre qui ils sont. Enfin, c'est mon avis ! :-)

<< Précédent