Juliette Un soir au retour du boulot, j'écoutais Europe 1 quand ils diffusèrent "Mauditte clochette !" de Juliette. Je connaissais de nom l'artiste sans jamais pourtant me souvenir de l'avoir écouté un jour. Toutefois, ce morceau m'a agréablement supris par son texte cynique mais très drôle et par la façon qu'a Juliette de chanter, un peu vieillotte et kitsch, en roulant les r à la mode d'autrefois.
Je me suis sans tarder procuré l'album qui fut, il faut l'avouer, une grande surprise ainsi qu'une belle découverte.

Voilà onze titres, d'une grande variété, aux textes superbements écrits : du cynisme, au-travers du regard que porterait Circé la sorcière sur notre monde actuel (Le sort de Circé), du suspense (Il s'est passé quelque chose), du tragique (La lettre oubliée, en duo avec Guillaume DEPARDIEU), des jeux de rôle (!) (Fantaisie héroïque), et surtout, beaucoup d'humour (La braise, Mémère dans les orties en duo avec François MOREL et l'excellent Congrès des chérubins !)

Les arrangements sont de très bonne qualité et et la musique y est également variée : que ce soit en passant par les favelas d'Amérique du sud (Les garçons de mon quartier) ou par les mélodies d'orient (L'ivresse d'Abhu-Nawas).

On y trouve de tout, y compris un poème en latin de Baudelaire mis en musique (Fraciscae meae laudes) ! Mais attention, tant de variété ne veut pas dire manque de qualité, bien au contraire.

Mais que seraient textes magnifiques et mélodies somptueuses sans une artiste à la hauteur ? Un triste gâchis à coup sûr. C'est bien entendu sans compter sur Juliette qui sait parfaitement jouer avec sa voix pour lui donner toutes les plus fines intonations à l'envi... un délice pour les oreilles !