Voici un magnifique film d'animation qui, malgré ses faux-airs japonisants, n'est pas un produit de l'empire du Soleil-levant, il vient en réalité de chez les voisins, les Coréens.

D'un point de vue graphique, le film me semble très réussi puisqu'il arrive à combiner avec harmonie de l'animation 3D, les classiques dessins mais également des séquences filmées à la caméra, en partie sur des maquettes.

Côté histoire, on retrouve le thème déjà vu d'un monde futuriste où l'humanité est ségréguée en deux clans : les riches vivant dans une cité de rêve qui exploitent une population misérable mais majoritaire reléguée dans les ports-bidonvilles. Et, il arrive un jour où un renégat issu de l'aristocratie, épris d'égalité, décide de renverser la vapeur. De nobles sentiments, on n'en demandait pas moins...

Il est dommage que l'histoire soit cependant relativement vide ; car, malgré des images et des plans d'une poésie délicieuse toute asiatique, il n'en reste pas moins que le film se perd souvent dans des longueurs soporifiques.