Sur la route du retour (cf. "Déjeuner en famille"), Pat' a tenu à nous emmener absolument dans des lottissements de la banlieue Strabourgeoise pour nous montrer son premier prix.

Je m'explique : en Alsace, il semble que la décoration de noël soit le sport d'hiver favori.

Ainsi donc, nous voilà parcourant les rues d'un quartier où manifestement, la concurence est rude entre voisins. Nous admirons donc les Bambis électriques et autres rideaux scintillants qui parent pelouses et fenêtres de la façon la plus kitschissime possible ; mais le plus effrayant est que Pat' semble totalement blasée...

Nous arrivons finalement devant le grand gagnant de la soirée que nous avions presque repéré auparavant car c'était la seule maison devant laquelle un attroupement était posté. Description :

Pas un seul centimère carré de végétation n'est pas habillé de sa résille de loupiotes multicolores. Les Bambis et Pampans lumineux galopent dans le jardin sur un tapis d'étoiles bleues, le Père Noël nucléaire grimpe consciencieusement la façade électrifiée jusqu'aux gouttières, d'où pendent tout autour de la maison des dentelles de guirlandes électriques à flash du plus bel effet. Le toit est tellement chargé qu'on pourrait presque croire qu'il éclaire les nuages bas !!!!

L'ensemble est... original. On se croirait à la grande parade électrique de Disneyland.
Se pose quand même la question de savoir si les autochtones qui vivent dans cette antre digne de la fée Clochette ont des actions chez EDF ? Ou alors, est-ce une piste d'atterrissage extraterrestre.... le mystère demeure...

En tout cas, il semble que tout le monde n'ai pas compris à quel niveau se jouent les résultats du protocole de Kyôtô !!! ;-)

Quoi qu'il en soit, c'est quand même dans ces moments d'anthologie que l'on regrette de ne pas avoir son numérique à portée de main !