Medùlla Fan inconditionnel de Björk j'attendais la sortie du prochain album annoncée de longue date. Avant la date de sortie, les rumeurs colportaient le bruit que cette album ne serait fait que de voix.... c'est-à-dire sans avoir recours à aucun intrument. Forcément, cela n'en devenait que plus intriguant. Jusqu'au moment où je l'ai enfin acheté, et....

En réalité, il est génial. En effet, de nombreux titre ne sont produits qu'à partir de voix humaines naturelles (chorales, solos...), ou plus ou moins trafiquées. Il en ressort qu'il est parfois difficile de discerner que seules des voix sont utilisées tellement l'arrangement est bon. Il en résulte une amosphère curieusement étonnante et toujours terriblement Björkesque.
Bien sûr, j'admet volontiers que le travail de cette Islandaise ne sied pas à tout le monde, surtout dans des titres comme "Ancestors" où l'on rencontre de drôles de cris et feulements complètement déroutants... mais qu'au final je ne peux m'empêcher de trouver géniaux.
Cet album poursuit donc bien la ligne amorcée avec « Vespertine » dans laquelle la chanteuse à commencé a abandonner le style techno (voire même électro) trop acéré, pour des choses plus douces et vraisemblablement toutes aussi bien écrites, ce qui n'est pas pour me déplaire.