Depuis le début du printemps, Cabestan a dû plonger dans le deuil quelques centaines de familles de lézards, et une dizaine de foyer de merles, étourneaux, lapins, mulots et autres musaraignes. Enfin... quand il restait une famille, bien entendu.
Cet après-midi, il n'a pas failli à sa réputation et nous a montré sa toute puissance en jouant avec un lézard. Tout démarre par un arrachage méthodique de la queue, puis par quelques coups de pattes pour assommer un peu le reptile. Ensuite, entrée en scène sur la terrasse pour que l'assistance puisse le contempler dans ses acrobaties. Ou plutôt dans celles qu'il fait subir à la malheureuse créature... En premier lieu, petits vols planés, ping-pong ou flipper... Et parfois même, il se roule sur le reptile qui se transforme en carpette et qui ne songe même plus à fuire. Du grand spectacle !
Et bien sûr, le clou du spectacle, quand l'heure de la toilette a sonné, c'est le croquage et l'avalage. »

Bon appétit !