glesker glas

Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

mardi 30 janvier 2007

Prenez-la comme une invitation...

CorsePar un hasard le plus total, je suis tombé sur un site présentant un village de Corse, dont voici le lien. En bas de page, une photo a attiré mon attention. Celle-ci était précédée de la mention :

« J'espére que les diverses pages qui vont suivrent vous conforteront dans votre choix de villégiature à STE LUCIE DE PORTO VECCHIO. Sinon prenez les comme une invitation à visiter la Corse »

Je vous laisse découvrir la photo (en cliquant dessus) et savourer cette petite gaffe (involontaire ou non ?) de l'auteur. ;-)

mercredi 24 janvier 2007

iPhone : le futur surdoué

Au début du mois, Steve JOBS, le patron d'Apple, présentait officiellement la toute dernière nouveauté tant attendue de la firme : l'iPhone. Attendu de longue date, les rumeurs avaient depuis longtemps précédé cette annonce et spéculaient allègrement sur les fonctionnalités que comporterait ce nouveau joujou. Le produit présenté ne déçoit pas : ce tout-en-un inclus un baladeur MP3 (iPod), un lecteur vidéo (iPod vidéo), un agenda électronique (Palm), un lecteur de courriers électroniques (Blackberry) et un appareil photo numérique. C'est également accessoirement un téléphone doté du WiFi, de 4 à 8 Go de stockage ; et, fin du fin, le tout est piloté par un écran tactile géant. Bref, l'indispensable pour tout geek qui se respecte. La sortie de la bestiole est prévue pour juin 2007 aux États-Unis et pour octobre en Europe.

lundi 12 juin 2006

Chocolat'...tchoum !

Après mes investigations sur le syndrome photo-sternutatoire, j'ai tout naturellement cherché à savoir quelle branche, maternelle ou paternelle, m'avait légué cette curiosité.
Or, un jour où je demandais à mon père s'il éternuait lorsqu'il regardait le soleil, celui-ci me répondit que non. En revanche, précisa-t-il, lorsque je mange du chocolat, j'éternue.

Sur le coup je n'avais pas relevé, pensant certainement que cela n'était qu'une plaisanterie, et surtout parce que mes recherches étaient pour le moment infructueuses.

Et puis, ce week-end, voilà-t-y pas qu'une amie m'indique qu'elle éternue également quand elle mange du chocolat !
Voici trop de coïncidences, il faut éclaircir la chose !

Je me suis aussitôt lancé dans une enquête avec le fin limier Google, mais les pistes sont hélas ! bien rares. À première vue, il semblerait que la réaction soit simplement due à un allergène contenu dans le cacao. En effet, certaines des personnes atteintes témoignent qu'elles n'éternuent que pour des chocolats au pourcentage élevé en cacao.

Toutefois, je n'ai pas trouvé de réponse claire et d'explications scientifiques valables. Si quelqu'un en sait plus sur le sujet, qu'il n'hésite pas à déposer un commentaire à ce sujet !

vendredi 24 mars 2006

Facéties googlesques

Après les goojateries du moteur de recherche, voici une autre facétie de Google que je vous invite à découvrir en suivant la procédure suivante :

  • Rendez vous sur Google.
  • Tapez dans le champ de recherche les mots-clef "Miserable failure", qui signifient à peu de choses près en anglais à propos d'une personne : "pauvre raté".
  • Ensuite, au lieu de cliquer sur le bouton "Recherche Google", cliquez sur le bouton "J'ai de la chance" qui permet d'envoyer vers une page directement liée à votre recherche sans passer par une liste classique de sites sélectionnés.

Si vous êtes au boulot, évitez quand même de ne pas rire trop fort (n'est-ce pas Anisa). En espérant que cette plaisante particularité ne soit pas supprimée trop rapidement ! ;-)

vendredi 10 mars 2006

Atchoum !

atchoumIl est de ces phénomènes curieux qui ont beaucoup fait rire certaines personnes dont je m’abstiendrais de citer les noms… ;-)
Une curiosité qui relève de l’anecdote et sur laquelle on ne se penche pas car sans aucun intérêt.

Par le plus complet des hasards, voici que je tombe sur un article faisant mention d’un syndrome connu des scientifiques, assez mal compris, mais suffisamment intéressant aux yeux de l’armée américaine pour faire l’objet d’une traque systématique chez son élite volante.
Il s’agit du photic sneeze reflex, connu en français sous le nom de syndrome photo-sternutatoire (ou réflexe photo-sternutatoire).

Les personnes atteintes ont, pourrait-on dire, « les fils qui se touchent ». En effet, dans certaines conditions de sollicitation brusque, le nerf optique interfère avec le nerf trijumeau. L’expression de tout ceci est que ladite personne, soumise à une brusque variation de l’intensité lumineuse… éternue par un irrépressible réflexe – comme lorsque l’on passe d’un endroit sombre à un lieu pleinement ensoleillé. La plupart du temps, le nombre d’éternuements est fixe et diffère d’une personne à l’autre (on rapporte le cas de patients éternuant jusqu’à plus de dix fois !).

On considère qu’environ 8% à 18% de la population occidentale est atteinte par ce syndrome à transmission autosomale ; avec toutefois une très nette prépondérance chez les groupes descendants d’ethnies de l’Europe nordique : Scandinaves, Saxons, Bretons, Irlandais, Normands, Écossais...

Ce trouble pouvant se révéler handicapant et dangereux pour des pilotes de chasse qui ne peuvent se permettre quelques secondes d'inattention, ce syndrome fait l'objet d'un dépistage parmi les prétendants de l'Air Force.

Alors Pat’, fini de rire ? ;-)

Voici un petit texte de BlablaBlog qui décrit merveilleusement les voluptueuses sensations procurées par ce mécanisme étrange...

mardi 31 mai 2005

Goojat !

Voici une étrange curiosité du célèbre moteur de recherche français.... Jugez plutôt des propositions orthographiques que suggère Google.fr lorsque l'on effectue une recherche avec le mot-clef toutesdesbeautés...

Google

jeudi 28 avril 2005

Illusion

samedi 12 mars 2005

Intelligence artificielle

Non, vous faites fausse route si vous pensez qu'il s'agit là d'une histoire de blonde qui s'est teint les cheveux en brun.

Il s'agit véritablement d'I.A. tel qu'on nous l'a enseigné en cours cette année. Des programmes capables d'une grande flexibilité, car capables d'apprendre. Il en résulte des applications bluffantes et remarquables dans la précision de leur prédiction.

Ainsi, il y a quelques semaines, Pat' m'avait fait découvrir ce site, où le programme se propose de découvrir ce à quoi l'on pense, en vingt question maximum. Même si parfois, les questions paraissent étranges et totalement "à côté de la plaque" il n'empêche qu'il gagne souvent.

Expérience troublante...

vendredi 25 février 2005

Cadeau surprise

Lions Hier soir, j'ouvre la boîte aux lettres et j'y découvre un paquet pour moi. Il semble bien qu'au toucher cela soit un livre : curieux, je n'ai rien commandé. Je l'ouvre, et je découvre « Les Lions d'Al-Rassan ». Et là, bien sûr, je me souviens.

Depuis un an, Il m'arrive sporadiquement de jouer aux tirages au sort du site ActuSF, où sont proposés chaque semaine des livres (principalement de SF) qui viennent d'être édités ou réédités. Voilà donc une agréable surprise !

Cela fait la deuxième fois que je gagne, je vais peut-être devenir plus assidus à leurs concours ! ;-)

vendredi 28 janvier 2005

Bunny suicides

Bien sûr, vous avez certainement déjà entendu parlé de Virgin suicides et peut-être même l'aurez vous déjà vu.
Mais tel n'est pas l'objet de ce post. Simplement, voici un lien vers le site de ''Bunny suicides'' ou Mille et une façons de se suicider lorsque l'on est un lapin. Ce n'est pas mal du tout !!!

P.S. : Billet tapé dans la rue, à partir d'un réseau wifi capté au hasard. Ahhh ils sont biens ceux qui ont confiance dans le wifi non crypté !!! ;-)

lundi 6 décembre 2004

Illuminés

Sur la route du retour (cf. "Déjeuner en famille"), Pat' a tenu à nous emmener absolument dans des lottissements de la banlieue Strabourgeoise pour nous montrer son premier prix.

Je m'explique : en Alsace, il semble que la décoration de noël soit le sport d'hiver favori.

Ainsi donc, nous voilà parcourant les rues d'un quartier où manifestement, la concurence est rude entre voisins. Nous admirons donc les Bambis électriques et autres rideaux scintillants qui parent pelouses et fenêtres de la façon la plus kitschissime possible ; mais le plus effrayant est que Pat' semble totalement blasée...

Nous arrivons finalement devant le grand gagnant de la soirée que nous avions presque repéré auparavant car c'était la seule maison devant laquelle un attroupement était posté. Description :

Pas un seul centimère carré de végétation n'est pas habillé de sa résille de loupiotes multicolores. Les Bambis et Pampans lumineux galopent dans le jardin sur un tapis d'étoiles bleues, le Père Noël nucléaire grimpe consciencieusement la façade électrifiée jusqu'aux gouttières, d'où pendent tout autour de la maison des dentelles de guirlandes électriques à flash du plus bel effet. Le toit est tellement chargé qu'on pourrait presque croire qu'il éclaire les nuages bas !!!!

L'ensemble est... original. On se croirait à la grande parade électrique de Disneyland.
Se pose quand même la question de savoir si les autochtones qui vivent dans cette antre digne de la fée Clochette ont des actions chez EDF ? Ou alors, est-ce une piste d'atterrissage extraterrestre.... le mystère demeure...

En tout cas, il semble que tout le monde n'ai pas compris à quel niveau se jouent les résultats du protocole de Kyôtô !!! ;-)

Quoi qu'il en soit, c'est quand même dans ces moments d'anthologie que l'on regrette de ne pas avoir son numérique à portée de main !

jeudi 25 novembre 2004

Catherinette n°1

Des traditions qui se perdent et qui, pourtant, sont celles avec lequelles on peut beaucoup rire, je pense que les Catherinettes tiennent une bonne place. Nous avons donc veillé à ce qu'Annne-Isabelle, une amie de promo, n'échappe pas à la coutume. Voici donc un petit post que j'ai déjà écrit ailleurs et qui raconte en substance une journée de Catherinette ! :

« Aujourd'hui 25 novembre était le jour de la Sainte-Catherine qui, comme chacun sait, est la sainte patronne des jouvencelles esseulées.
Fidèle à la tradition, Émilie avait confectionné un MAGNIFIQUE chapeau pour notre Anisa nationale ; fait de froufrous collection automne 2004, de splendides pendentifs vibrants, d'animaux à poil ou non et autres colifichets.
Ravie et ragaillardie d'arborer un tel couvre-chef, Anisette s'est vue confiée la délicate mission de proposer à tous les jeunes hommes à son goût qu'elle croiserait une friandise contenue dans son sac. 25 en tout, chaque bonbon restant au fond de la bourse symbolisant le sinistre spectre d'autant d'années de célibat à vivre !!!
Toute la journée, papillonante, Anisa a remis des bonbons aux proies sur lesquelles elle fondait, peu importe l'endroit : que ce fut au pôle API ou aux arrêts de bus. Certains galants allaient même jusqu'à proposer quelquechose en retour de ce don de bonbon mais « Que nenni ! », drapée de sa prudence chaste qui nous est coutumière, Anisa refusait dignement les propositions de ces bellâtres libidineux.
Ainsi, quand sonnèrent les douze coups de minuit, la belle nous présenta son sac qui ne contenait que deux bonbons dans la bourse : que devons-nous en déduire ? »

A propos, il paraîtrait que la Saint-Nicolas (6 décembre) est l'équivalent pour les garçons.... ;-)

lundi 27 septembre 2004

Vélo (bis)

Cool, j'ai récupéré mon vélo !
Bon, il était recouvert de poussière mais au moins, il est entier. Ce qui n'était pas forcément gagné d'avance !

mercredi 22 septembre 2004

Dans le panneau

Vu au niveau des parkings du nouveau Parlement Européen de Strasbourg

mardi 14 septembre 2004

Histoire de vélo

Strasbourg est la seconde ville en Europe pour l'usage du vélo, même en hiver.... Ce mode de transport est d'ailleurs pleinement adapté au centre ville véritable cauchemar de circulation et surtout de parking.
Lors de mon départ en mars dernier j'avais donc laissé mon fidéle destrier dans la cave de mon ancien immeuble pensant le récupérer à la rentrée.
Sauf que.... j'ai oublié la clef de l'antivol chez moi, à 1000 km....
Ca sert d'avoir un cerveau.... ;-) !

jeudi 3 juin 2004

Bovinonavigation

Voici donc le message que j'ai reçu de Max ce matin :

"enfin vala sinon, des news du pays des vaches sacrees aux cornes peintes, en vrac: Ben oui les vaches sacrees elles sont les cornes peintes, meme que des fois c'est vert a droite et rouge a gauche, ca doit etre pour que les avions se trompent pas de sens lorsqu'elles se balladent sur les pistes d'aeroport..."

Ce qui me parut complètement erroné ! Car si ma mémoire est bonne, à propos donc des vaches sacrées à cornes rouge et vertes, il existe un dicton "Rouge sur rouge, rien ne bouge, vert sur vert, tout est clair". Ce qui signifie que si vous voyez le feu rouge d'un autre navire sur bâbord, ou le feu vert d'un autre navire sur tribord, les 2 navires suivent des routes sensiblement parallèles. Au contraire, si vous voyez le feu vert d'un autre navire sur bâbord, ou le feu rouge d'un autre navire sur tribord, les routes des 2 navires risquent de se croiser. Si vous voyez les 2 feux en même temps, le navire fait route vers vous, il y a un sérieux risque de collision. Donc, en prenant cas des règles de navigation maritime, je crois que c'est simplement pour éviter que les vaches sacrées ne se rentrent dans le steack ! Explication, quand deux vaches approchent l'une de l'autre, il est nécessaire que les cornes de même couleur soit du même bord. Sinon... collision. Et cela semblerait plausible vu que les vaches sont réputées bien voir le rouge, non ? Enfin, voilà que les indiens ont réinventées les règles de la bovinonavigation ! C'est absolument passionnant...